Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #a lire... tag

Iznogoud : le retour !

Publié le par Airhesse

Iznogoud revient après 4 ans d'inactivité. A partir du 19 novembre prochain, vous pourrez trouver dans les bacs la 28ème aventure de celui qui ne rêve que de devenir Calife à la place du Calife, baptisée Les Mille et une Nuits du Calife.

Jean Tabary, créateur du personnage avec René Goscinny, a confié la réalisation de cette 28ème aventure à ses trois enfants. Le scénario  est le travail de Muriel Tabary-Dumas, qui s'occupe aussi de la communication, et de Stéphane Tabary et le dessin est l'œuvre de Nicolas Tabary.

Dans cette 28ème aventure, Iznogoud va tenter, avec l'aide de quelques personnages aux caractères "bien trempés", de devenir Calife à la place du Calife par la voie législative. Il découvre qu'il peut accéder au "pouf califal" sans avoir recours aux mages, sorciers, charlatans … habituels (enfin il le pense !) mais en utilisant les textes d’une mystérieuse loi. Neuf jours le séparent de son vœu le plus cher …Être calife à la place du calife !

Pour découvrir les premières planches de l'album et son synopsis, cliquez ICI.

Voir les commentaires

L'enquêteuse une BD érotique inédite de Georges Pichard

Publié le par Airhesse

L'Enquêteuse fut la dernière BD réalisée par Georges Pichard (1920-2003), l'un des grands noms de la bande dessinée érotique, créateur de Paulette avec Wolinski au scénario, Submerman et Blanche Epiphanie avec Jacques Lob au scénario.

En 1996, alors qu'il réalisait cet album pour la revue Bédé X et qu'il en était à la préparation de la couverture, Georges Pichard fût victime d'un accident vasculaire cérébral dont il se remit mais sans pouvoir continuer à dessiner et l'album n'est jamais paru en librairie.

Grace aux éditions Dynamite, cet album sera en librairie à partir du 14 novembre 2008 au prix de 14,50 euros. Les amateurs de Georges Pichard vont pouvoir découvrir son ultime œuvre, dans laquelle, à l'approche de ses 80 ans, il était au meilleur de sa forme avec des dialogues drôles et des dessins très érotiques.

Voir les commentaires

Bush, McCain et Obama en bande dessinée

Publié le par Airhesse

De plus en plus souvent la BD se calque sur l'actualité et c'est le cas notamment lors d'élections présidentielles (rappelez-vous chez-nous avant l'élection de mai 2007).

Dans le cadre des élections américaines, la bande dessinée franco-belge n'a pas hésité à dresser le bilan des mandats de Georges W.Bush. En avril dernier, Frédéric Lenoir et Alexis Chabert publiaient aux éditions Glénat, L'Elu, le fabuleux bilan des années Bush, une tentative d'explication teintée au vitriol des dérives du gouvernement américain depuis 2000. En septembre Les Echappés ont publié Ma première croisade, Georges Bush s'en va t'en guerre de Riss (déjà auteur de La face Karchée de Sarkozy), un album qui explore la jeunesse imaginaire du président.


Les comics US ont suivi le mouvement mais avec une approche différente. Contrairement aux BD françaises humoristiques, satiriques, les comics US ont pour principal objectif d'informer le lecteur. Deux albums autobiographiques dédiés aux  candidats en lice, Barack Obama et John McCain, ont été publiés début octobre. Une version regroupant les deux albums est également disponible.

Voir les commentaires

Bienvenue chez les Ch'tis en bande dessinée

Publié le par Airhesse

Bienvenue chez les Ch'tis, la bande dessinée tirée du film éponyme de Dany Boon (20 millions d'entrée) est sortie mercredi 29 octobre.

Les éditions Delcourt qui publient l'album, avaient reçu l'aval de la production pour le sortir en même temps que le DVD du film.

Cette BD est un condensé en 46 pages des meilleurs moments du film. Le dessin est de Frédéric Coicault et le scénario de Pierre Veys, natif de Cambrai et qui a conservé les valeurs Ch'tis bien qu'il ne réside plus dans le Nord.

Dany Boon, la Production et tous les ayants droits du film ont choisi de reverser l'intégralité des profits générés par les ventes de cette bande dessinée à des associations caritatives.

Voir les commentaires

Soeur Marie Thérèse : le retour

Publié le par Airhesse

Après sept ans d'absence, Sœur Marie Thérèse des Batignolles  est de retour dans un 6ème opus intitulé La Guère Sainte, paru le 29 octobre chez Drugstore, label des éditions Glénat.

Pour ce retour tant attendu, Maëster nous offre une sœur Marie Thérèse en "pleines formes" et un album pour la première fois en couleurs.

Ne craignant toujours ni Dieu, ni le Diable et encore moins une bonne bouteille de Bourgogne, notre bonne sœur, forte en gueule et en poings, s'est encore bonifiée. Dans cet album, elle est confrontée à des ennemis aussi variés que symbolique tels que  le comte Dracula, une horde de chasseurs ou encore l'industrie des OGM.

Pour voir les dix premières planches de l'album, cliquez ICI.

Voir les commentaires

Ya-toodiscount... la bd à prix cassé?

Publié le par Bubulle

Ya-toodiscount est un site de vente spécialisé en bd et objets parabd... jusque là classique me direz vous?

La différence c'est que ce site vous propose des ventes régulières par thème (ex-libris, albums de luxe ou à tirage limité, statuettes...) et à des prix cassés !

Vous pouvez y trouver des produits jusqu'à moitié prix (voir même moins) et avec un choix assez varié, bien sûr en fonction des ventes vous y trouverez l'objet pour compléter votre collection ou pour faire le cadeau idéal.

Avant tout, vous devrez vous inscrire sur le site pour pouvoir accéder aux ventes et être prèvenu de celles à venir.


Actuellement une vente d'ex-libris, prochainement des statuettes sur le cinéma...

Toutes les infos sur
http://www.yatoodiscount.com/

Voir les commentaires

Tout Tintin

Publié le par Airhesse

Pour la toute première fois, l'intégrale des aventures de Tintin, en un seul et unique volume, va être éditée! C'est une première que réalisent les éditions Casterman.

Ce Tout Tintin est un album hors norme. Il rassemble les 24 tomes des aventures dessinées par Hergé, depuis Tintin au pays des Soviets jusqu'à Tintin et l'Alph-Art, en un seul volume de 1048 pages. Son format 193 x 250 mm (proche de celui d'un bottin) le rend compact et sa présentation est agréable. Enfin son prix est lui aussi exceptionnel : 88 euros.

La sortie en librairie aura lieu le 12 novembre. Tout Tintin fera l'objet d'un tirage unique de 35 000 exemplaires et ne sera pas réédité…autant dire que les retardataires n'en n'auront pas.

Voir les commentaires

Octobre Ch'ti chez Delcourt

Publié le par Airhesse

La vague Ch'ti n'est pas tout à fait finie. Les éditions Delcourt publie en ce mois d'octobre trois albums sur le thème.

Tout d'abord, à partir de ce mercredi 8 octobre, vous trouverez en librairie deux bandes dessinées scénarisées et dessinées par Jean-Luc Loyer. La première, Les Blagues ch'tis 1.Terril en la demeure,  est un recueil du "meilleur de l'humour ch'ti par un supporter du RC Lens, élevé aux frites/fricadelles à l'ombre des terrils". La seconde, Une enfance ch'ti, nous raconte la vie heureuse d'un "tiot" dans les corons du Pas de Calais.

Le troisième album annoncé sortira le 29 octobre. Il s'agit de "Bienvenue chez les ch'tis", l'adaptation du film éponyme de Dany Boon. Le scénario réalisé par Pierre Veys suit  parfaitement celui du film. Le dessin est de Fréderic Coicault. Vous y retrouverez la famille Abrams, sudistes pleins de préjugés, pour qui le Nord c'est glacé, peuplé d'êtres rustres, éructant un langage incompréhensible, le "cheutimi", c'est l'horreur!

Dany Boon, la Production et tous les ayants droit font don de l'intégralité des profits tirés de la vente de la licence à des associations caritatives.

Voir les commentaires

Oscar Hibou... une librairie menacée !

Publié le par Bubulle

Au milieu des livres d'enfants, il brasse le vent avec ses mains. David Fournol, libraire, dirige Oscar Hibou rue Huguerie, depuis six ans. Il y travaille depuis vingt ans. Mardi soir, il était invité par un collectif de professionnels du livre à une soirée de soutien, destinée à défendre sa librairie, au-jourd'hui lourdement menacée. Rendez-vous donné au Petit Chaperon Rouge, avenue Thiers, une autre librairie indépendante. Et a priori concurrente...

La voix étranglée par l'émotion, David Fournol expose sans pudeur l'urgence de la situation, le bilan comptable, la trésorerie en panne et la fin programmée d'Oscar Hibou après vingt-six ans d'existence. Face à lui, une quarantaine de personnes solidaires sont venues spontanément, pour tenter un sauvetage. Ils sont auteurs de BD, bibliothécaires, éditeurs, libraires. Oscar Hibou est spécialisé dans le livre jeunesse et la BD.

Tenir la distance.

« Chez moi, on trouve des ouvrages originaux qui ne sont pas forcément présentés ailleurs. On a de l'expérience, on conseille, commence David Fournol. Il y a deux ans, ma banque m'a fait savoir du jour au lendemain qu'elle n'acceptait plus de découvert. Depuis je m'enfonce. J'ai une particularité : je travaille avec des institutions, bibliothèques et mairies qui assurent les trois quarts de mon chiffre d'affaires. À partir d'une sélection que je leur soumets, ils passent des commandes régulières. Mais entre la commande, la livraison et le paiement, il peut y avoir jusqu'à trois mois de décalage. J'ai besoin de trésorerie pour tenir la distance. Depuis que mon partenaire banquier m'a lâché, je suis coincé. Aujourd'hui, ça urge. J'ai des impayés, je ne reçois plus de livres depuis cet été. Si aucune solution n'est trouvée, dans un ou deux mois, il faudra fermer. »

Si les bibliothèques poursuivent encore leurs commandes, les clients individuels achètent toujours des livres, le déficit se creuse de jour en jour. La librairie est aujourd'hui le commerce de proximité le moins rentable et les banques le savent. David Fournol, depuis des mois, l'apprend à ses dépens. « Lorsque j'arrive avec mon dossier dans une banque et que je me présente comme libraire, on me ferme la porte. Le livre est régi par la loi, son prix est imposé et les marges très faibles. »

D'autre part, la concurrence avec les grosses structures Fnac, Virgin, Mollat étouffe les petites librairies indépendantes qui s'éteignent les unes après les autres.

Il y a quelques mois, pour des raisons similaires, Bédélire, une institution de la BD à Bordeaux, a été contrainte de tirer le rideau. Oscar Hibou pourrait suivre. Les professionnels soudés autour de David Fournol ne veulent pas céder. Mardi soir, les propositions ont fusé. Une pétition a été rédigée sur le thème « Il faut sauver Oscar Hibou » qui va circuler dans le milieu de l'édition et du livre. Les auteurs de bande dessinée présents ont décidé de vendre des planches originales afin de rassembler des fonds pour permettre à la librairie de tenir. Les autres ont lancé un projet de rachat de la librairie, de recapitalisation.

Envie de se battre.

Du coup David Fournol et son équipe sont sortis de la réunion requinqués.

« Cette mobilisation a été extérieure, ce sont les amis, les gens avec qui je travaille depuis vingt ans qui ont lancé ce collectif de soutien. J'ai failli pleurer. C'est ma plus belle journée de libraire, cet élan de solidarité me bouleverse. Et du coup, j'ai envie de me battre. Je vais très vite rencontrer mon comptable et élaborer avec lui un plan de sauvetage, à partir de toutes ces propositions. Voir si c'est possible. La librairie ne va pas si mal, on a des commandes, on a la pêche, mais on manque de trésorerie et on a des dettes. Il me suffit d'être à nouveau en positif pendant cinq à six mois et on est sauvé. » Auteur : SudOuest, Isabelle Castéra

Nous nous faisons donc l'écho de ce combat que mène ce libraire indépendant (difficultés que d'autres également doivent connaître) et nous vous invitons à renvoyer par mail votre soutien sous forme d'une pétition pouroscarhibou@gmail.com (il suffit d'indiquer votre nom, ville et profession).

Voir les commentaires

La saison du Serin de Germain Boudier

Publié le par Airhesse

La saison du Serin (éditions La boîte à bulles) est un album "deux en un". L'auteur, Germain Boudier, qui a réalisé le scénario et le dessin, nous offre deux polars pour une même intrigue.

Serin, détective en vacances, a été invité au camping breton de l'Abri Côtier. Un an plutôt, le camping a été endeuillé par le suicide de la mascotte du camping, Emile.

Dans la première version du livre, Serin, au bout d'une journée, réalise que tous les habitués ont leurs petits avantages dans le camping. Saisi de doutes, Serin s'interroge : et si Emile avait été tué ? Il enquête, trouve des suspects et des coupables. Fin de la première partie.

Vous retournez alors l'album et vous tombez sur la même couverture, les mêmes planches mais Serin est arrivé au camping avec un jour de retard suite à une panne de voiture. Et cette fois, sa vision des choses est différente. Il ne voit plus les habitués comme des coupables mais comme des victimes.

En résumé : un jeu de planches unique et deux espace-temps nous donnent deux histoires aux dénouements presque opposés. Un récit à double face dans lequel Germain Boudier nous offre un remarquable exercice de style enveloppé d'humour.

Voir les commentaires