Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Exposition-vente Paul Gillon à la galerie Champaka Paris

Publié le par Airhesse

La galerie Champaka Paris (67, rue Quincampoix 75003 – du mercredi au samedi de 14h à 19h30)) propose jusqu'au 27 juillet 2013, une exposition vente consacrée à une partie de l’œuvre de Paul Gillon, intitulée "Les Dames de Paul".

Trente planches originales (dont 15 maximum seront accessibles à l’achat) d'un des grands maîtres de la bande dessinée réaliste mondiale, toutes de qualité muséale, mettent à l’honneur Dames et Demoiselles issues des univers de La Survivante, de Jehanne la Pucelle et des Naufragés du temps. Sont également exposés des strips de 13 Rue de l’Espoir et des illustrations des années ’70.

Champaka-Paris-Gillon.jpg

"La Survivante", Aude Albrespy, s’installe dans un palace, au cœur d’un Paris vide de toute présence humaine. Si Ulysse, le robot majordome, prend le relais pour répondre à ses envies sensuelles, il se révèle incapable de traduire les méandres de l’âme humaine. Gillon réussit le délicat équilibre entre ambition du récit et érotisme.

"Jehanne" était un des récits favoris de l’artiste. Traduisant au mieux l’ambiance médiévale, Gillon y livre une version inattendue de la vie de la divine Pucelle. La révélation de la nature des voix perçues par la Sainte et ses relations multiples avec Gilles de Rais restent des séquences évocatrices.

"Les naufragés du temps", space opéra, monument de la science-fiction moderne, met en scène de nombreux personnages féminins : Mara, la brune venue du futur, Valérie, la blonde venue du passé, Quinine, la jeune prostituée mutante…

"13 Rue de l’Espoir" est une commande de Pierre Lazareff qui voulait  offrir aux lecteurs de « France-Soir », les aventures de Françoise, une héroïne évoluant dans un cadre proche de leurs préoccupations. Paul Gillon, à coups de strips dignes des grands maîtres américains, met en scène "cœurs tendres" et mode féminine des Sixties.

Commenter cet article