Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Exposition "A l'abordage ! Les corsaires entre mythe et réalité" à Rennes (35)

Publié le par Airhesse

Les Archives départementales d'Ille-et-Vilaine (1 rue Jacques Léonard à Rennes), pour leur 5ème rendez-vous de Bande dessinée et histoire, proposent, depuis le 4 juin et jusqu'au 31 août 2012, l'exposition "A l'abordage ! Les corsaires entre mythe et réalité".

Expo A l'abordage

Cette exposition présente 26 documents d'archives, 27 planches et dessins de Patrice Pellerin issus de sa série L'Epervier et un important volet patrimonial avec le partenariat du musée de St Malo et l'association Adramar (association pour le développement de la recherche en archéologie maritime) qui a conduit des fouilles sous marines sur le site de la Natière (St Malo): 28 photographies d'archéologie sous-marine de Teddy Seguin, 54 objets archéologiques remontés des épaves (La Dauphine et l'Aimable Grenot) malouines de la Natière. C'est aussi une muséographie originale avec des silhouettes, des fresques et une maquette de bateau.

Deux événements auront lieu autour de l'exposition :

- Le 21 juin de 18h à 19h30 à l'auditorium des Archives départementales : conférence "Jacques Cassard, corsaire et armateur du Roi-Soleil" par Philippe Hrodej (maître de conférences, Université de Bretagne-Sud).

- Le 6 juillet : une rencontre et séance de signatures avec Patrice Pellerin (14h30 à 16h), une visite commentée de l'exposition (de 16h à 17h30) avec Patrice Pellerin et Elisabeth Veyrat, une conférence (de 18h à 19h30) sur "Les épaves des frégates corsaires de la Natière, de la fouille au musée" par Elisabeth Veyrat (co-directrice des fouilles de la Natière) et Jean-Philippe Roze (, adjoint du conservateur du musée de Saint-Malo dépositaire de la collection Natière).

A noter que du 1er juillet au 26 aout 2012, une déclinaison itinérante de cette exposition s’installera à Cancale, au sémaphore de la pointe du Grouin.

Pour en savoir plus, consultez le dossier de présentation ci-dessous :

Commenter cet article