Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Angoulême 2013 : le palmarès

Publié le par Airhesse

Les lauréats du 40ème festival international de la bande dessinée d'Angoulême sont :

Fauve d'or, prix du meilleur album : Quai d'Orsay T2 Chroniques diplomatiques de Christophe Blain et Abel Lanzac (éditions Dargaud).

"Un second tome dans lequel on retrouve Alexandre Taillard de Vorms, le ministre largement inspiré par Dominique de Villepin, toujours débordant d’énergie. Une belle manière de parler politique en BD, avec un dessin et un scénario formidablement réalisés."

Prix-Angouleme-0102.jpg

Fauve d'Angoulême, prix spécial du jury : Le Nao de Brown de Glyn Dyllon (éditions Akileos).

" Nao souffre de TOC (troubles obsessionnels compulsifs), mais pas de celui qui consiste à sans cesse se laver les mains ou toujours tout ordonner. Nao souffre d’obsessions violentes et morbides et ses compulsions prennent la forme de rituels mentaux invisibles. Travaillant à mi-temps dans un magasin de jouets designs et tendances, tout en essayant de décoller sa carrière d’illustratrice, elle est en quête d’un amour insaisissable... l’amour parfait. Et en rencontrant l’homme de ses rêves, elle réalise que les rêves peuvent s’avérer... bizarres. Chaque case est une petite pépite qu’on ne se lasse pas de regarder !"

Fauve d'Angoulême, prix de la série : Aâma de Frederik Peeters (éditions Gallimard).

" Aâma raconte l’histoire, située dans un futur indéterminé, d’un jeune homme nommé Verloc dont la vie personnelle n’est pas franchement une réussite (doux euphémisme !) et qui accepte d’accompagner son frère, qui lui a « réussi », en mission pour le compte d’une sorte d’entreprise multinationale. Une de celles que Verloc déteste, lui qui a toujours pris soin de se tenir à l’écart des bouleversements technologiques de la société et qui continue à aimer les livres, ce qui apparaît comme une attitude pour le moins incongrue – et qui a lui a d’ailleurs valu quelques déboires. En compagnie de son frère et du robot de celui-ci, Churchill, une sorte de singe aussi indestructible que sympathique, le voilà en partance pour la planète Ona(ji) où, comme de bien entendu, les choses ne vont pas se dérouler comme prévu… un captivant récit de science-fiction, qui mêle la quête existentielle au space opera."

Prix-Angouleme-0304.jpg

Fauve d'Angoulême, prix révélation : Automne de Jon McNaught (éditions Nobrow).

"C'est un mardi gris d'octobre semblable à tant d'autres dans la petite ville de Dockwood. Les habitants vaquent à leurs occupations quotidiennes: à la maison de retraite d'Elmview, un garçon de cuisine prépare le repas des pensionnaires; le long de la rue Nettlefield, un livreur de journaux finit sa ronde; et dans les arbres les hirondelles se rassemblent à grand bruit avant de s'envoler vers l'Afrique. Œuvre contemplative et douce-amère, Automne suit les trajectoires de ces habitants, que Jon McNaught se plaît à faire se croiser, avec, pour toile de fond, les vestiges de l'arrière-saison."

Fauve d'Angoulême, prix du patrimoine : Krazy Kat, T1 - 1925-1929 de George Herriman (éditions Les Rêveurs).

" Les Rêveurs sont très fiers de remettre dans la lumière cette bande dessinée américaine (1913-1944) restée longtemps oubliée en France. C’est donc à une nouvelle génération de lecteurs mais aussi aux passionnés de bande dessinée que sont proposés aujourd’hui de découvrir ou de redécouvrir les Sunday strips parus voici plus de 85 ans. Ce premier volume d’une collection de quatre, regroupe les strips de 1925 à 1929. Dans le comté de Coconino, retrouvez les aventures de Krazy Kat, Ignatz Mouse, du Sergent Pupp et d’une brique qui ont ravi des générations d’Américains. Sous une histoire très simple d’apparence, chaque planche du dimanche explose par une mise en page inventive, un langage complexe mêlant anglais, argot, yiddish, et espagnol et un dessin toujours au service de la narration, de l’humour et de la poésie. Krazy Kat reste une référence pour de nombreux auteurs de bande dessinée ainsi que de lecteurs. Indispensable dans toute bédéthèque digne de ce nom !"

Prix-Angouleme-0506.jpg

Fauve d'Angoulême, prix du public : Tu mourras moins bête T2 : Quoi de neuf, docteur Moustache ? de Marion Montaigne (éditions Ankama).

" Après avoir brillamment démystifié la science au cinéma, le Professeur Moustache s’attaque à… votre corps ! Si vous croyez que l’apoptose est une maladie des pieds ou si pour vous le “stade anal” est un lieu de concert de 100 000 personnes, alors ce livre est fait pour vous ! Méchants virus et vilaines bactéries, psychologie et scientifiques un peu cinglés : pour passer son doctorat les doigts dans le nez ou simplement pour briller en société, Tu mourras moins bête, c'est excellent pour la santé ! Grâce à son programme “cinq rires et légumes par jour”, le Professeur Moustache vous promet un esprit sain dans un cornichon !"

Fauve d'Angoulême, Fauve polar SNCF : Castilla Drive d'Anthony Pastor (éditions Actes Sud/L'An 2).

" Osvaldo Brown, écrivain en sommeil, s'est fait tirer dessus par un inconnu. Il s'adresse à Susan Salinger, détective privée. Ensemble, ils se lancent sur la piste d'un mystérieux tueur en série, tout en ressentant une inclination l'un pour l'autre… Un récit magnétique et puissant, plein d'étrangeté."

Prix-Angouleme-0708.jpg

Fauve d'Angoulême, prix de la BD alternative : Dopututto Max, une revue éditée à Toulouse par les éditions Misma.

"On entend par bande dessinée alternative, l'édition aussi bien de petits magazines, plus communément appelés fanzines, que de revues de bandes dessinées ou de collectifs édités par et pour des fanatiques de bande dessinée".

Fauve d'Angoulême, prix jeunesse : Les Légendaires - Origines T1 - Danaël de Nadou et Patrick Sobral (éditions Delcourt).

" Devenu Faucon d'argent comme son père tombé au combat, Danaël parcourt Alysia en quête de justice et de vérité. Impulsif, arrogant et belliqueux, le jeune homme ne trouve pas sa place dans ce corps d'armée dirigé par son frère. Pire, il a le sentiment de ne rien avoir accompli. Mais il y a d'autre façon de servir la justice que dans une armure, il l'apprendra très prochainement... Parallèlement au cycle principal des Légendaires, une série parallèle pour sonder les origines de ses principaux héros."

Prix-Angouleme-0910.jpg

Prix spécial 40ème anniversaire du festival international de la BD d'Angoulême : Akira Toriyama notamment connu pour avoir créé Dragon Ball.

Commenter cet article